La patience est un art .

Publié le par Maman Hibou

... dont je ne suis pas totalement dépourvue, finalement.

Souvent je me dis que mes ptits hiboux ne se souviendront pas toujours de ce que nous leur apprenons, mais par contre ils se souviendront toujours de ce que nous sommes et de la manière dont nous nous comportons avec eux et avec les autres. Ca donne beaucoup à réfléchir.

La patience a toujours été une qualité, qui, de manière générale, n'a jamais été mon point fort. On m'a parfois dit que j'avais du courage d'avoir arrêté de travailler pour m'occuper de mes deux hiboux en bas-âge et que je devais avoir beaucoup de patience . Du courage, je veux bien, admettons, mais pour ce qui est de la patience, malheureusement ça ne s'est pas révélé à moi, comme ça. J'ai du y travailler dur, voir même j'ai dû cravacher comme une dingue pour mettre un peu de patience dans mon panier à qualités.

Il faut dire que nos ptites têtes blondes nous mettent à rude épreuve dès leur naissance . Evidemment à la naissance, on ne peut pas dire qu'ils le font exprès de crier en pleine nuit, en vous brisant les oreilles et vos nerfs en mille tout petits petits petits morceaux. Les douches prises en 2min30 avec shampoing ET après-shampoing , les repas ( enfin repas...) pris rapidement avec une main et rarement avec votre moitié, les films que vous arrivez à regarder jusqu'à la fin, mais en 5 fois, parfois même, en 5 jours !

Et puis plus tard, les repas que vous préparez avec une ancre désespérément accrochée à une de vos jambes, les pauses pipi que vous ne ferez plus jamais seule, ce petit mot de rien du tout , "non", lâché 250 fois par jour, les réveils en fanfare à 6h du matin les samedis ET les dimanches (le reste de la semaine ne compte pas, le week end, c'était sacré ... avant ), le livre que vous ne lisez plus par chapitre mais par ligne !

Plus tard encore, les allers-retours d'une pièce à une autre pour répondre aux questions métaphysiques de votre Einstein :"Mamaaaaaan" " Oui j'arrive qu'est ce qu'il y a ? " " C'est quoi ça? " ... " C'est une miette " " c'est quoi une miette ? " " c'est un tout petit petit morceau du biscuit que tu viens de manger " " Et pourquoi ? " " Pourquoi quoi ? " "Pourquoi y'a une miette ? " " Et bien parce que tu l'as fait tomber en mangeant " " Ben non" ... " je crois bien que si mon ange" .... " Maman ?" " Ouiiiiiii ?!" " Pourquoi je l'ai fait tomber en mangeant ?" {!!!} " tu demanderas à papa ce soir !" --- Fin de l'anecdote du jour, mais j'en ai un livre d'or si vous voulez .

N'oublions pas les peurs du noir entre 20h et 23h, les envies de faire pipi ou autre quand je démarre la voiture pour un rendez vous , les parties de cache-cache avec les doudous le soir au moment du coucher, le maquillage au petit suisse ou à la purée quand vous avez le dos tourné et j'en passe ... non je n'aborderai pas le chapitre de l'apprentissage de la propreté ( c'est trop ! )

Je sais que dans les années à venir, le mot "patience" continuera à me trotter dans la tête comme une main secourable qu'on ne doit pas lâcher mais je pense que malgré tout, je ne m'en sors pas trop mal. Mes hiboux m'ont appris la patience par la force des choses, même si parfois je crie et que j'ai envie de leur dire d'aller faire cuire leur doudou ailleurs. Mais je suis là quand ils ont besoin de moi, je suis à leur écoute, j'essaie de prendre le temps de parler, d'expliquer ( cf : la miette ) . C'est valable pour leur papa aussi ( qui a une patience plus naturellement greffée à son cerveau ) . La patience, ça s'apprend, je veux qu'ils l'apprennent aussi même si tout ptit hibou ne l'a malheureusement, comme sa maman, pas eu dans son package naissance :-)

Et vous ? Patient ou pas patient avec vos enfants ?

Publié dans Lui, moi, eux = nous

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article