L'aventure intérieure # 2

Publié le par Maman Hibou

Le jour J, à 7h, me voici fin prête, le ventre, le côlon et les intestins vides depuis 1 semaine. (non j'exagère pas, j'habite même pas Marseille ) Je passe rapidement en mode préparation. J'enfile mes bas de contention et heureusement que je suis seule parce que ca peut vite se transformer en grand moment de solitude mais c'est pour la bonne cause, le temps de l'opération après on en parle plus.

Je reste allongée sur mon lit, ma robe bleue en papier et mes bas en dentelles enfilés. Je ne bouge plus, je ne peux pas bouger les jambes de toute façon. Une infirmière passe, je lui demande de me confirmer le mode opératoire, elle me confirme la coelioscopie et me demande de lui rappeler de quel côté se trouve mon orange sanguine à retirer . Pardon ? Des fois qu'ils se tromperaient de côté, je lui demande si elle a pas un feutre indélébile que je dessine une cible. Ca l'a pas fait rire.

Je passe dans la chambre froide où on va m'opérer. Tout est fait pour vous mettre à l'aise. il fait 5 degrès , c'est une salle d'autopsie ou quoi? Ils sont tous masqué pour que vous ne puissiez pas les reconnaitre, ils préparent leur matos d'objets tranchants et coupants sous vos yeux, on vous bloque les bras avec des draps pour pas qu'ils tombent pendant l'intervention. En même temps la table fait 40cm de large, je suis pas Teddy Riner mais quand même ( j'aime bien Teddy Riner ) on vous colle un masque sur le nez en vous susurrant " fermez les yeux, dans 2 min vous allez vous sentir partir " Je compte dans ma tête, surement trop vite parce que j'ouvre les yeux en panique avec ce regard qui dit " je dors pas hein, ne faite rien si vous êtes pas certains que je dors, promis ? promis?" Et puis plus rien.

Le réveil n'est pas ce qu'on peut appeler la partie la plus fun de la journée. J'ouvre les yeux, je pense que je vais mourir, je ferme les yeux , je pense que je vais mourir. Ca dure une éternité, environ 20 minutes. C'est long une éternité de 20 minutes. Je bouge un peu et je sais tout de suite que finalement ils ont choisi le scalpel. Ils ont peut être fait une partie de pierre/papier/ciseaux avant , je sais pas. Sinon, je suis rassurée, je ne suis pas seule à me sentir partir dans l'au-delà après une anesthésie générale. Je suis entourée de gens aussi joyeux et enthousiastes que moi.

Retour dans ma chambre de 2m sur 2 , fermée par un rideau pour une intimité optimale. Pendant environ 3 heures, j'attend qu'on me dise que je peux me lever, m'habiller et me casser de là . Ca dure plus de 4 heures, on me donne un mini muffin au goût inconnu et un jus de pomme. Ca tire un peu mais ca va (ne vous inquiétez pas)

Le chirurgien passe me voir pour me raconter l'opération. En gros, tout s'est bien passé et c'est bête, il s'est trompé sur un papier alors tout le monde a cru que l'intervention se ferait pas coelioscopie alors que non. Un sourire narquois aux lèvres, il me dit que le régime ne servait donc à rien. Je lui aurait bien collé un de mes bas de contention au fond de la gorge mais ca m'aurait pris deux heures et une posture ridicule pour le retirer, j'ai laissé tomber.

D'ailleurs concernant les bas, je lui demande si je peux les retirer et il me répond qu'il faut que je les garde tous les jours pendant au moins 10 jours !!!!!!! Je suppose qu'il ne sait absolument pas quel effet ca fait de porter ces horreurs pendant 1 heure, alors pendant 10 jours toute la journée, je suis pas loin d'aller déposer une plainte pour acte de torture mais j'ai faim et je veux rentrer chez moi.

Je rentre à 15h30, à 16h, j'ai fini mon paquet de 500g de m&m's et mes deux cafés. Mon aventure au service de chirurgie ambulatoire est finie.

Publié dans Planète fourre tout

Commenter cet article