Vous n'avez pas choisi, nous non plus.

Publié le par Maman Hibou

Vous, jeune enseignante de maternelle, c'est votre première année au sein d'une école en tant que maîtresse, dans une classe remplie de plus de 25 enfants de 3 ans. J'imagine la dose d'énergie que celà entraîne, je peux comprendre le stress que cela engendre, c'est une vocation c'est certain, parce que gérer au minimum 25 petits lutins, tous différents, avec leurs caractères, leur énergie débordante, leurs qualités et leurs défauts. Tous n'avancent pas au même rythme, avec la même facilité mais ils doivent tous rentrer dans le programme , dans les petites cases bien définies par l'Education nationale. C'est comme ça.

Vous, jeune enseignante, qui débutez, n'avez pas choisi d'avoir dans votre classe un enfant qui ne rentre pas dans la même case que les autres. Vous n'avez pas choisi, mais nous non plus. Nous n'avons pas choisi d'avoir un enfant autiste mais c'est ainsi. Nous, en tant que parents nous pouvons vous parler de lui, de son caractère, de ses activités préférées, de la façon dont nous l'éduquons , nous faisons tout ce que nous pouvons pour lui apporter comme à son grand frère, une bonne éducation, un maximum d'amour et tout ce qui le fera avancer le plus sereinement possible dans la vie. Parce que nous sommes leurs parents, parce que nous les aimons, parce que c'est notre rôle.

Si notre rôle c'est d'apporter à ce petit bonhomme, entre autres, une bonne éducation, votre rôle à vous est de lui apporter une bonne instruction, un apprentissage comme aux autres enfants . Nous pouvons vous aider, nous pouvons vous accompagner, nous pouvons vous soutenir, mais nous ne pouvons pas endosser ce rôle qui n'est pas le notre. Alors oui, ca va vous faire du travail en plus, il va falloir faire appel à votre patience et votre curiosité, il va falloir lui apporter un projet différent et des activités différentes des autres enfants. Vous n'avez pas été formé à l'accueil de la différence dans votre classe et nous en sommes conscients.

Notre tout ptit hibou ne rentrera jamais dans la même case que vos autres élèves, même si vous essayez, même si il a une AVS, même avec la meilleure volonté du monde, non, il faut vous ôter cette idée de la tête. Tous les enfants de votre classe sont différents, le notre l'est autrement, nous n'y pouvons rien mais nous pouvons l'aider à l'inclure dans la société avec ses propres clés. Vous n'y pouvez rien non plus mais vous pouvez non pas l'intégrer à votre classe mais l'inclure dans votre classe et lui apporter des clés également pour son propre apprentissage .

Nous sommes optimistes parce que nous avons confiance en notre tout ptit . Et nous allons vous faire confiance aussi.

Publié dans Autisme et compagnie

Commenter cet article

Maman Tornade 22/12/2015 21:07

Coucou
tu me connais je suis maman tornade. Ecoute des enfants avec handicap, avs et même autistes, j'en ai . plein, en fait je vais carrément chez eux ou à l'hôpital leur donner des cours. j'en ai en classe et même un ado autiste en théâtre. TU sais, nous enseignants, nous n'avons aucune formation sur le sujet. J'ai vaguement entendu parler d'une certification que je vais peut-être tenter un jour. mais " la base commune" ne comprend pas de cours handicap. Cela étant on fait tous de nos mieux. Bon, peut-être pas" tous", mais la majorité aiment les enfants, et ils sont tous différents. Bisous!

Delphine 11/02/2016 10:14

Bonjour et désolée de répondre aussi tard . Tu as entièrement raison, les enseignants n'ont aucune formation et c'est le principal problème. ne pas savoir comment gérer un enfant différent peut mettre toute une classe dans une situation de stress intense. Ce n'est pas ce qu'on veut et d'ailleurs depuis que Raphaël a une AVS, tout a radicalement changé et il est inclu dans la classe et participe aux activités. les enseignantes sont transformées et cherchent à l'aider du mieux qu'elles peuvent . C'est un soulagement immense. :-)

Maman puissance 4 22/12/2015 15:02

Bonjour
je me permets de répondre à cet article. Je ne suis pas débutante mais enseignante en maternelle, et cette année en PS/MS, parmi mes 30 élèves un enfant "différent", avec une AVS à plein temps quasiment et un handicap assez lourd. J'ai du me remettre en équation et apprendre...des parents, des éducateurs mais surtout de lui. Et j'ai découvert un vrai trésor. Mais cela demande beaucoup d'énergie et un peu de soutien...et surtout la confiance des différents acteurs de la vie de ce petit bonhomme. N'hseite pas à lui confier tes angoisses, à lui donner des conseils, des infos...nous ne sommes pas formées pour ces enfants là mais il est assez facile de trouver plein d'infos pour permettre à ton petit homme de s'inclure! Bonnes fetes!

Maman puissance 4 13/02/2016 15:16

Bonjour et merci d'avoir répondu à mon commentaire. Je suis contente que tout aille mieux pour ton petit bonhomme. De mon coté ça se complique avec l'AVS, il faut aussi composer avec des personnalités qui n'ont pas forcement de vocation mais simplement "occupent un poste" et c'est bien dommage. Il y a a mon avis de gros progrès à faire de ce cote la également!! A bientôt pour échanger sur ton blog ou sur le mien!!

Delphine 11/02/2016 10:19

Désolée de répondre aussi tard et merci pour ton message :-) Comme tu le dis un enfant différent quel que soit son handicap demande beaucoup d'énergie et il faut forcement que tous les intervenants autour de l'enfant soient sur la même longueur d'ondes. ca c'est la partie compliquée . Je pense que nous sommes des parents ouverts à la discussion et aux conseils qu'on peut nous donner mais fermés totalement aux jugements. Raphaël a la chance d'avoir deux enseignantes pleines de bonne volonté et bienveillantes. Avec l'arrivée de l'AVS, le climat s'est détendu et tout se passe bien. Le manque de formation et de soutien de L'Education Nationale aux enseignants est un scandale.