Je croyais que ça allait passer.

Publié le par Maman Hibou

Je ne vais pas me voiler la face, je pensais que j'allais aborder la chose avec sérénité, avec calme et en pleine conscience de ce qui se passe mais le fait est que c'est beaucoup plus dur. J'ai besoin d'en parler, de me sentir rassurée et d'être comprise.

Depuis l'annonce des conclusions des pédopsychiatre et psychologue concernant mon tout ptit hibou, ça tourne de plus en plus dans ma tête et maintenant, après un laps de temps où je me suis sentie forte, je me sens perdue.

Alors oui, il ne parle pas, mais je pensais que ça allait passer et que ça viendrait naturellement.

Il se tape la tête par terre à la moindre contrariété, mais je pensais que ça allait passer naturellement.

Il me tape ou m'envoie ses jouets à la figure dès que je m'occupe de son frère ou que je ne suis pas à sa disposition à la seconde mais je pensais que ça allait passer naturellement.

Il est de plus en plus sélectif dans ce qu'il mange mais je pensais que ça allait passer naturellement.

Il s'intéresse peu aux jeux et préfère les courses poursuite et faire rouler ses petites voitures mais je pensais que ça viendrait naturellement.

Il se ferme, se déconnecte, reste dans sa bulle et je pensais que ça passerait naturellement.

Il ne s'intéresse absolument pas aux autres enfants mais je pensais évidemment que ça allait passer naturellement.

Il n'a aucune notion du bien ou du mal, tape et se met à rire quand on lui essaie de lui faire comprendre que ça fait mal mais je pensais que ça allait passer naturellement.

Le punir ou l'isoler quand il fait une bêtise ne sert à rien puisqu'il n'en comprend pas la finalité mais je pensais que ça viendrait naturellement.

Ce qui est naturel pour la plupart des enfants qui évoluent, grandissent "normalement" ne l'est absolument pas apparemment pour lui.

Je croyais que ça allait passer et je me réjouissais à l'idée de sa rentrée des classes en septembre pour reprendre une vie active , être moins "mère au foyer", parce que mes enfants grandissaient et allaient gagner encore en autonomie. Le fait est que ce sera plus compliqué que prévu.

Je ne sais pas comment vont se dérouler les 6 prochains mois, je ne peux pas prévoir, organiser et savoir comment il va évoluer, si l'école sera possible, si il aura une AVS, si le suivi se fera rapidement, efficacement. On ne connait pas le degré de ses troubles autistiques et même si je me surprend parfois à me dire que peut être ce n'est pas grand chose, il n'a que 3 ans , que peut être, éventuellement, on va nous dire que que ce ne sont que des "retards", je suis à chaque fois rattrapée par les faits. Il y a peu de doute, il faut que j'enregistre et accepte l'information une fois pour toute.

Je croyais que ça allait passer, mais je me suis trompée.

Publié dans Autisme et compagnie

Commenter cet article

La vie en Tisanie 19/03/2015 17:00

Je t'envoie plein de bisous de réconfort...
as tu contacté Zaza du blog Croque-Madame? je suis sûre que son aide pourrait t'être précieuse.

Delphine 19/03/2015 17:22

Merci :-) Non je ne l'ai pas contacté. Mais c'est une bonne idée, je vais aller voir.