Prise de conscience.

Publié le par Maman Hibou

Prise de conscience.

Tu seras toujours mon petit garçon chéri. Je te le dis tous les jours, même quand tu seras grand comme papa, même quand tu seras un pompier ou un astronaute, tu seras toujours mon petit garçon chéri.

Mais je me suis rendu compte ces derniers temps que j'ai fait ce que j'ai toujours redouté, ce que j'ai toujours eu en horreur parce que c'est injuste et blessant pour un petit bonhomme de ton âge. J'ai souvent eu ce discours que jamais au grand jamais je ne ferai de différence entre mes enfants, et pourtant...

En ce moment quand je viens te chercher à l'école, tu me demandes de te prendre dans les bras, je te réponds que non, tu es grand maintenant . Je te fais un câlin et tu marches jusqu'à la voiture. Quand tu joues en faisant trop de bruit, je te fais taire en te rappelant que tu n'as pas à crier comme ça, tu n'es plus un bébé. J'ai sûrement l'air plus agacée par tes bêtises, je vais te reprendre plus facilement . Je me rends compte que je suis assez dure avec toi parfois, mais ce n'est pas ma sévérité que je remet en question.

Quand nous allons tous les deux chercher ton petit frère à la crèche, la première chose que je fais c'est de le prendre dans mes bras. Quand il fait trop de bruit en jouant, que tu me le fais remarquer je te dis que oui, c'est vrai mais ton frère est encore un bébé. je suis plus indulgente envers lui, pas assez sévère, du moins pas autant qu'avec toi. Je lui passe plus de choses ... Et pourtant, je l'admet, lui non plus n'est plus un bébé.

Voilà ma prise de conscience. Vous avez 2 ans d'écart, mais vous êtes des petits garçons tous les deux. Comme il difficile pour moi d'écrire ces mots parce que Dieu sait comme je vous aime tous les deux autant qu'une maman peut aimer sans préférence aucune mais ces derniers mois, je ne vous ai pas traité à égalité.

Je pourrais être plus indulgente avec moi même, ton petit frère a eu des soucis de santé qui ont retenu notre attention, mon attention en particulier.Tu n'es pas malheureux - tu es un petit garçon heureux et épanoui - mais je sais que tu les ressens, ces petites injustices, je le vois et je me dois de remettre ma pendule à l'heure.

Bien sûr, vous êtes différents, avec des caractères bien à vous et je dois en tenir compte. Il faut que ma balance soit équilibrée entre vous deux, je vais y travailler . Inutile de dire que je ne suis pas parfaite , tu t'en doutes bien du haut de tes 4 ans 1/2 , ton petit frère aussi . Ce n'est pas un drame, mais ça pique un peu quand on doit remettre en question son rôle de maman. On croit toujours bien faire.

Vous serez toujours mes petits garçons chéris . Toujours .

Publié dans Mes ptits hiboux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ama 07/11/2014 21:20

Se poser des questions, s'en rendre compte et réagir... C'est déjà bien plus que ne font la plupart des parents...