Au revoir la vie d'avant ...

Publié le par Maman Hibou

Un beau jour de mai, pendant que tes enfants dorment pour une sieste qui ne durera pas plus 1h30, tu te poses . Tu te poses et tu prends un livre que tu as commencé il y a déjà plusieurs semaines . Tu t’aperçois qu’il y a quelques années, ce même livre, tu l’aurais fini en 2 jours parce que tu adores lire et que tu avais du temps pour lire. Tu te surprends à penser, à réfléchir , à te pencher sur ta vie de ces dernières années et à avant…

Avant, tu travaillais et tous les matins, tu prenais soin de bien t’habiller , te coiffer et te maquiller .

Avant, tu te décidais à faire le ménage chez toi une fois par semaine et ca restait presque rangé et presque propre pendant toute une semaine.

Avant, tu pouvais te décider à faire à manger à 21h parce que tu n’avais que toi à nourrir (ou toi et ton chéri )

Avant, tu avais ton compte de sommeil quand tu le décidais toi !

Avant, même en vivant avec ton amoureux, tu avais ton indépendance .

Avant, tu pouvais écouter le silence ou la télé ou de la musique forte toute la journée si ça te faisait plaisir .

Avant, tu avais les mains douces, le cheveu brushé et toutes les parties de ton corps épilées comme il se doit régulièrement.

Avant, tu chantais tes chansons préférées sous la douche et la douche pouvais durer 20 minutes .

Avant tu n'avais pas de créneau horaire pour passer un coup de fil tranquille.

Avant, tu sortais te promener ou faire les magasins avec ton seul sac à main .

Avant, tu allais au cinéma et tu connaissais bien l’actualité cinématographique et tu allais au restaurant voire même tu sortais dans les bars , ouhhhhhh.

Avant tu pouvais rester seule et tu aimais ça, tu étais un peu comme l’ours dans sa grotte ou la chouette dans son arbre et parfois ça te convenait parfaitement.

Avant tu buvais du café parce que tu aimais le café !

Avant, tu n’avais que le poids léger de la responsabilité de ta petite personne.

Avant, tu ne repassais pas, tu faisais une machine par semaine, tu n’éprouvais pas le besoin d’avoir un lave-vaisselle, tu ne passais pas 25 minutes à étendre ton linge.

Mais ça, c’était avant ! Finalement tu fais ce constat : on n’a pas qu’une vie .

Tu te demandes si tu ne regrettes pas cette vie.

Le jour où tu te décides à vouloir un enfant – parce qu’avant il n’en était pas question – tu te demandes aussitôt si ta moitié a la même envie – parce qu’avant il n’en était pas question pour lui non plus - . Te voilà rassurée aujourd’hui, vous en avez 2 . Deux spécimens chauves comme des œufs à la naissance puis blonds comme les blés passé quelques mois. Deux superbes – et tu transpires l’objectivité – machines à hurler, crier, pleurer mais aussi sourire et rire, à te faire fondre comme le beurre sur une poêle chaude!

En deux ans, ta vie a basculé et tu te retrouves prise dans une tornade dans laquelle parfois tu t’éclates et parfois tu te casses les reins. Mais invariablement, même les reins en compote, tu replonges dans la tornade que forment tes deux ptits hiboux parce que le pire, c’est que tu aimes ça, la plupart du temps.

Mais oui, quand tu « regardes « ta vie d'avant, tu as l’impression de l’avoir rangée dans un tiroir et que tu es en train d’en vivre une autre . Pour certaines, j’imagine que c’est une juste continuité d’avoir des enfants … pas pour tout le monde. Tu signes à vie, pas de marche arrière possible . L’idée ne t'a jamais effleuré l’esprit de faire machine arrière , c’est juste un constat, et un constat parfois un peu flippant . Mais tu es heureuse d’avoir tes ptits hiboux et maintenant, tu sais que l’homme avec qui tu as voulu des enfants, c’est le bon parce que l’épreuve des enfants est passée et quand c’est dur, quand tu as l’impression d’avoir fait des sacrifices, que tu soupires de lassitude, que tu voudrais des "vacances", tu te rappelles à l’ordre et tu regardes ta famille, tu es fière et tu es heureuse

Tu te décides enfin à dire au revoir à ta vie d'avant sans regret, sans remord, c'est bien aussi maintenant .

Publié dans Lui, moi, eux = nous

Commenter cet article